08 mars 2006

Non, finalement, pas de jeu de mots...

...j'étais en train de me sentir obligé de faire un jeu de mots avec le nom de l'illustre intervenant que nous avons eu aujourd'hui à l'école, mais en fin de compte, je pense que ce ne serait pas faire honneur au sens certain de l'humour dont il a fait preuve au cours du sien (vous me suivez, là?).
Nicolas Gaume, donc, est venu nous voir aujourd'hui, et je dois dire que la journée fût fort bonne, et pas seulement à tout faire (private joke à l'intéressé qui, à mon humble avis, ne lira jamais ces lignes). Du haut de ses 2m10 et de ses 17 ans de bons et loyaux sévices dans le jeu vidéo, l'homme impressionne. Ceintré dans un costume sombre, chemise blanche boutonnée presque jusqu'en haut, le cheveu lisse, monsieur Gaume en jette.
Il en jette même jusque dans sa culture vidéoludique, en citant pêle-mêle Electroplankton, Katamari, Flashback, Messiah, et Dark Earth. Bon, ok, le dernier ça compte pas, c'est lui qui l'a fait, dans son glorieux studio feu Kalisto.
C'est une vérité, cet homme a écrit une page importante de l'histoire des jeux vidéo en France, et ce n'est pas rien, même si finalement cette page jouxte en même temps les deux cotés de la couverture, à quelques post-it près. Mais rendons à César ce qui appartient à César, Nicolas Gaume n'a rien d'une star. C'est avant tout un passionné qui aura eu la générosité de coeur de donner sa chance à toute une génération d'autres passionnés, fût-ce au péril de... ben de sa vie au fond. Et même s'il se permet de citer Desproges dans le texte en se gardant de le préciser (mais on ne me la fait pas à moi), c'est la première grande personne de cette école de rigolos à nous avoir transmis son enthousiasme et sa passion, et cela se salue, au milieu de jet setters désabusés et autres musiciens résignés, pour ne citer personne...

Bref, une bonne journée, j'espère que nous aurons de nouveau à faire à ce monsieur.
Ceci dit, c'eut été une journée normale si je n'avais testé entre temps la suite d'un des plus grand jeu e tous les temps, j'ai nommé : TOKYO BUS GUIDE!!!
Eh oui, FloOow (encore lui), m'a passé le 2, sur la playstation du même chiffre, et je dois dire que j'aurais eu des scrupules à ne pas avoir une copie de ce jeu dans ma ludothèque. Je joins, afin de vous donner une idée de l'ampleur de la chose, une image tirée de la com du jeu... Japon, mon amour...


Je joins aussi la couverture du jeu que je trouve méga classe. :)


Jetez un oeil au site consacré à Densha de Go, simulateur de métro, celui-ci, dont je parlerai prochainement ici.

Edit : Demain, nous verrons le game designer de Flashback, et cet ENFOIRE DE FLO VA FAIRE DEDICACER SA CARTOUCHE SNES ALORS QUE JE VOULAIS LE FAIRE MAIS QUE MA CARTOUCHE EST A POITIERS!!! JE LE HAIIIIIIIIIIIIIIIS !!!!!

3 cowabungarrr!:

Antoine,  mercredi, 08 mars, 2006  

Même avis. Une très très bonne journée. Le genre de journée qui justifie (presque) d'avoir choisi de passer deux ans dans cette école de fou (oserai-je dire école de baltringue ? allez, je suis fou, je le dis : école de baltringue !).
Cet homme a ravivé en moi la sainte flamme de la foi (de morue).
Et en plus demain... ON VA SE GAVEEEEEEEEEEEEEEEEEER AVEC THIERRY PERREAU!!!

Chouix dimanche, 12 mars, 2006  

Ola!

Ils sont fous ces nippons...et je me pose la question suivante : est-ce que les créateurs de jeux vidéos japonais (les deux sont japonais, la plupart du temps) sont aussi déjantés parce que les gamers japonais le sont? Ou le seraient-ils quand bien même le marché ne serait pas aussi florissant?

Dans le premier cas, on frise la pandémie...

De toute façon, peu importe la réponse, les faits sont là...et les jeux aussi. Pour le plus grand bonheur du petit M4ttt et de tant d'autres...

Je reste sceptique quand même quant à l'intérêt de tels jeux...faut essayer, tu me diras...à moins que ce ne soit pour le vert pingoosystems en plus foncé...faudra qu'on m'explique ^^'

CHouiX

Networking is good. Donuts too.

PS: Avec toutes tes relations M4ttt, ce sera un jeu d'enfant que de retrouver le gars en question pour qu'il te dédicace ta cartouche :)

Chouix,  lundi, 13 mars, 2006  

Bon. On nous cache des choses. Je suis sûr qu'à l'heure qu'il est, M4ttt est enfermé dans sa chambre à martyriser une paire de tambours récemment acquise. Le monde doit savoir ce qu'elle endure.

Hé M4ttt, tu les aurais achetés chez Afflelou, tu aurais eu une deuxième paire gratuite? :) Oui, c'est mauvais. Et alors ? :p Le bien, le mal, tout ça c'est un peu flou pour moi...

Comme l'indique le début du message, j'attends avec impatience le post sur les tambours et le projet en cours...C'est pas que je veux que des infos top secret filtrent, mais juste en savoir pluuuuuuuuuuuuus ! ^_^

C'est drôle, j'étais en train de choisir un calembour à la con parmi ceux qui m'arrivent en permanence dans la tête (I don't brag about it, j'en suis pas super fier), et je réalise que j'ai peur d'en faire un qui ne soit inédit. Et je me dis alors : si les cinéastes et les créateurs de jeux vidéos (ou les hommes politiques en campagne, ça marche aussi) avaient autant de scrupules...le monde du multimédia n'en serait-il pas meilleur?

Bon, je dis n'importe quoi, j'ai le ventre vide mais je ne me cherche pas d'excuses, et puis...saionara quoi :) !

CHouiX

"Same Shit, Different Day" is such a good motto. I wish I found it alone...

Sur le net comme à la ville, Cogopono est skinné par   ©Ourblogtemplates.com, ProBlogger Template revu et corrigé par Mochi