13 octobre 2006

Les mondes qui tombent...

Certains d'entre vous le savent, je n'ai pas pété la forme, ces derniers temps. La faute à un tas de choses, essentiellement le fait que mon Amoureuse est désespérément loin et que le temps s'évertue à passer au ralenti.
A défaut de dormir, j'ai passé beaucoup de nuits à réfléchir, à essayer de rassembler mes esprits éparpillés. Je crois que j'ai peur que mes mondes s'écroulent.
Je m'explique.

Chaque projet que j'entame, qu'il soit professionnel ou non, tout peut être un projet, à chaque fois donc, je visualise ce projet comme un monde, une île volante (je tiens à cette idée, j'y reviendrai), qui viendrait s'accrocher aux autres, ou à certaines autres en tout cas, et qui formeraient un vaste aggrégat cohérent. Quand je vais bien, je peux m'appuyer dessus, je les entretiens sans encombre, et tout va pour le mieux.

Or, depuis quelques temps, j'évolue dans une houle constante, et je perds parfois prise sur certaines des iles, voire je les perds dans la tempête, je ne sais plus où elles sont.

En fait, j'ai peur de voir mes mondes tomber. Quand l'un tombe, il est rare qu'il n'en entraine pas d'autres dans sa chute, et la cohésion de mon univers est alors anéantie. Je ne peux m'appuyer sur rien, et j'erre alors dans le vide.

Tout cela est bien métaphysique, me direz-vous, tout en me faisant remarquer que ça fait quelques posts dans lesquels je vous ratiboise les oreilles avec mes histoires à dormir éveillé. Certes, vous avez raison. Mais cet état est problématique car il me vérouille. Je suis bloqué, je ne peux pas me relever puisque je n'ai pas d'appui. C'est pour cela que je n'ai rien posté comme image ces derniers temps, que je n'ai pas posté d'une manière générale.

Mais si aujourd'hui je poste ce message, c'est parce que j'ai grandi. Mes projets prennent forme, mais une forme inhabituelle, plus grande, plus complexe, plus détaillée. J'ai aussi réalisé bon nombre de choses, et j'apprends à me détacher de mes îles, par moment.

Plein d'images arrivent, et le projet qui me tiendra en haleine en cette deuxième année à l'ENJMIN sera lancé très bientôt.

Plus d'images, moins de blabla, c'est mon nouveau credo. ;)

Merci à tous ceux qui suivent, de près ou de loin, mes aventures ordinaires.

1 cowabungarrr!:

PQ,  lundi, 16 octobre, 2006  

Te détache pas trop quand même, les remous sont vifs et les vagues fourbes! Je t'aime :)

Sur le net comme à la ville, Cogopono est skinné par   ©Ourblogtemplates.com, ProBlogger Template revu et corrigé par Mochi