16 août 2008

Ah donc quand vous me dites de commencer avec la main gauche, ca veut dire que je ne dois pas commencer avec la droite? Ohhh...

Hier, j'ai pris une journée de congé pour des raisons administratives. La demande de résidence permanente au Canada est une succession de demande de justificatifs pour prouver qu'à chaque instant de votre existence vous étiez bien fliqués par un gouvernement compétent.

Là en l'occurrence, il me fallait faire la demande d'un certificat de police au consulat japonais de Montréal, dans la mesure où l'an dernier j'ai passé 6 (tout petits) mois dans ce pays.

La demande est simple, n'exigeant que la présentation du passeport et faire un relevé d'empreintes digitales.
Et c'est là que ça devient drôle.

Je ne sais pas si je suis complètement stupide, où si je n'étais pas réveillé, mais il a fallu que je m'y reprenne à trois fois. D'abord parce que bien que la dame m'ait expliqué que je devais commencer par la main gauche (ce qui était écrit sur la feuille, de plus) j'ai réussi à démarrer par la droite, ensuite parce que mes empreintes n'étaient pas assez nettes, et enfin parce l'encre avait fini par sécher sur mes doigts et que donc mes empreintes étaient trop claires.
Entre le deuxième et le troisième essai, j'ai même réussi à foutre mon coude dans l'encrier.

Bref, le Japon a confirmé que j'étais un bon garçon, mais également un blaireau fini.
Au mois, je les aurai bien fait rire, c'est toujours ça.

3 cowabungarrr!:

Game A samedi, 16 août, 2008  

"La demande de résidence permanente au Canada est une succession de demande de justificatifs pour prouver qu'à chaque instant de votre existence vous étiez bien fliqués par un gouvernement compétent."

Joli.

J'aime bien lire des choses sur des administrations qui fonctionnent bien. Même au Canada.

Par contre l'administration française utilise maintenant souvent des encres invisibles sur la peau. Doivent plus avoir l'habitude de gérer ce genre de cas :)

Mochi samedi, 16 août, 2008  

Ils se privent du meilleur tu peux me croire.
Le système d'immigration du Canada (et par extension, du Québec) est plutôt rodé, même s'il a des lenteurs.
Je me demande ce qu'il en est en France, j'y ai assez peu immigré moi-même.

papalarmey,  mardi, 19 août, 2008  

Que d'aventures au Québec et en particulier à Montréal ! Là, je vois que tu vies dangereusement : une glissade du coude dans l'encrier, ça peut faire l'objet d'une histoire et, pourquoi pas, d'un film. Bonne idée n'est-ce pas ?

Sur le net comme à la ville, Cogopono est skinné par   ©Ourblogtemplates.com, ProBlogger Template revu et corrigé par Mochi