23 juillet 2007

Gion matsuri mais les nuages pleurent...

Hello, happy tax payers!

Je m'excuse pour le léger délai qui sépare ce billet du précédent, mais l'arrivée récente de mon amoureuse sous mes lattitudes sub-tropicales (enfin je crois, et puis ça fait un mois qu'il pleut, c'est un signe qui ne trompe pas) a quelque peu turbulé ma trépidente vie de salary gaijin au pays des félidés homosexuels. (et j'ai même pas honte, là...presque)

Bref, histoire de faire les choses dans l'ordre, je vais vous débriefer vite fait le Gion Matsuri.
Vite fait parce que moi, ben, j'étais au boulot... (-_-')
Alors pour faire court, Gion Matsuri, sous des airs de fête traditionnelle Kyotoïte multiséculaire (869, me dit-on dans l'oreillette) avec parade de chars en bois gigantesques tractés par des hommes en costumes, avec de la musique partout, en gros, Gion Matsuri, c'est le carnaval de Rio, sans les plumes.



ps : ouais, je sais, on pourrait dire que c'est une ambiance folle, avec une vraie marée humaine prenant le pas sur les rues devenues piétonnes pour l'occasion, avec les trottoirs remlpis de petits stands avec de la nourriture que vous n'avez jamais vue, un défilié perpétuel de yukata (kimonos légers), les regards pétillants des enfants attrappant des poissons dans les stands de kingyo sukui (équivalent de notre pêche au canards, sauf que l'on pêche des poissons rouges avec une sorte de cuiller en papier très fin et que les lots sont les poissons eux-mêmes), les odeurs, le bruit, les chants, le son des flutes, des hommes tirant ces chars de plusieurs tonnes, etc... mais bon, j'ai préféré faire un bon mot.

On ne se refait pas.

2 cowabungarrr!:

Patrick,  lundi, 06 août, 2007  

On dirait la frairie de Vindelle!

Sur le net comme à la ville, Cogopono est skinné par   ©Ourblogtemplates.com, ProBlogger Template revu et corrigé par Mochi