13 septembre 2007

Knytt Stories

Poursuivant ma croisade pour la diffusion de la bonne parole vidéoludique indépendante, je vous présente aujourd'hui (une quinzaine de jours après l'avoir gardé pour ma pomme et m'en être délecté égoïstement) un jeu tout neuf, faisant "suite" à un jeu particulièrement connu sur la scène indy, fait par un concepteur au moins aussi connu que ses jeux, monsieur Nicklas Nygren a.k.a. Nifflas. Le jeu dont je vais vous parler s'appelle Knytt Stories.

Si j'ai mis des guillemets au mot "suite", c'est parce que s'il reprend le principe et le gameplay de Knytt, il n'en est pas une suite scénaristique. En fait, le point majeur de Knytt Stories réside dans son éditeur de niveau.
Entièrement réalisé sous Multimédia Fusion 2, Knytt Stories intégre un moteur de jeu de plate-forme que son auteur a rendu suffisamment modulable pour permettre donc d'éditer ses propres niveaux, mais aussi d'importer ses propres tilesets (images servant de banque de "tuiles" servant à construire l'image des niveaux plutot qu'en faisant une image originale par écran - gain de temps et de mémoire) et sound banks.

Les contraintes sont celles du moteur de Knytt, à savoir une résolution fixe et un gameplay préétabli et visiblement peu modifiable (c'est à vérifier, j'avoue avoir passé peu de temps dessus) mais il possède de très nombreuses subtilités pour le comportement des objets qui peuvent rendre l'exercice en un véritable challenge de level design.

Voilà, je pense qu'au delà d'un excellent jeu de plate-forme avec déjà beaucoup de
niveaux faits par l'auteur et par la communauté de joueurs, c'est également un très bon outil pour tout level designer en herbe ou même en en arbre.

L'apprentissage de la liberté par la contrainte, ya que ça de vrai.

En passant, j'écoute la bande son du niveau de base que Nifflas fournit avec son jeu, faite par lui-même et quelques autres compositeurs de la scène indé des jeux vidéo. Ya bon.

9 cowabungarrr!:

N.,  vendredi, 14 septembre, 2007  

Pour info (bon, pour les autres pélerins qui passe par là, Matt je sais que tu connais^^ ), je précise que le bon Nifflas est aussi le responsable d'un jeu antérieur, dvp sur MF2 lui aussi, répondant au nom champêtre de Within a Deep Forest, et qu'en plus d'être au moins aussi jouable et varié que Knytt, propose de retrouver la grisante sensation de se sentir mortel (vachement mortel).
Dommage que ce jeu plus ancien ne possède pas d'éditeurs de niveaux, mais essayons de ne pas l'oublier.

Mochi vendredi, 14 septembre, 2007  

Très juste, merci à vous, cher n.
J'ai linké le site de Nifflas de toutes façons, et tous ses jeux sont dessus.

M. samedi, 15 septembre, 2007  

Waaargh ça a l'air cool tout ça. Indé = free? - capitalisme de merde, question évidente, c'est juste que si c'est gratuit je me demande comment ils font pour développer ça dans leur temps libre sans mourir de faim écrasés par la rentabilité à tout prix _ pardon mais loul _ de nos sociétés contemporaines qui devraient plutôt se tourner ou retourner vers le système du troc, et je donnerai bien quelques kilos de pomme de terres pour tester un jeu comme ça.

Bref, je suis de retour en angoumoisie. Tremblez, kebabs!

CHOUIIIIIIIIIIIX ^^

Mochi dimanche, 16 septembre, 2007  

Seulement Chouix, des pommes de terre t'en as pas, et si Nifflas ne veut QUE des pommes de terre, ben tu n'auras rien contre quoi lui échanger son jeu. Et au final, il n'y aura que les producteurs de pommes de terre qui pourront y jouer, seulement si en plus le jeu ne les intéresse pas, Nifflas n'aura rien à manger.

C'est un système probablement sain, le troc, mais foutrement tendu.

Donc il bosse, et à coté il fait ses jeux, gratos. (On peut toutefois lui envoyer des patates via paypal sur son site)

Mochi dimanche, 16 septembre, 2007  

Sinon, indé ne veut pas automatiquement dire gratuit, juste auto-produit et souvent auto-distribué. Mais dans le cas des jeux de Nifflas, il est question de jeux gratuits, en effet.:)

M. lundi, 17 septembre, 2007  

Ouais mais ouais mais non! Et puis ton raisonnement se base sur deux hypothèses très fortes à savoir que Nifflas ne veut QUE des pommes de terre et que moi je n'en ai pas. Hors, si l'on accepte la première de ces deux hypothèses, rien ne m'empêche de troquer avec un heureux possesseur de pommes de terre et de revenir voir Nifflas ensuite.

D'ailleurs je crois que je voulais dire don, pas troc.

Et t'oc!

pinpin,  lundi, 17 septembre, 2007  

m4ttt est ce qu'il y a un geant dans ce joli jeu? genre avec plein de bite dans le dos?

Mochi mardi, 18 septembre, 2007  

Non, mais je soumettrai l'id�e.

M. mardi, 18 septembre, 2007  

Pratique ça, il vous suffit de cliquer sur "pinpin" pour réduire son commentaire et ne plus le voir... ^^

Sinon ça va pinpin? :D

Sur le net comme à la ville, Cogopono est skinné par   ©Ourblogtemplates.com, ProBlogger Template revu et corrigé par Mochi